top of page

Débat intérieur et sortie "cocooning"



Il est rare que la motivation ne soit pas au rendez-vous pour aller marcher nordique en ce qui me concerne. Et pourtant ça vient de m'arriver, j'ai dû me secouer pour sortir cette fois. Heureusement une petite voix intérieure a trouvé les arguments pour me convaincre d'y aller malgré une grosse flemme.


La grisaille d'un dimanche de décembre, un bonne fondue savoyarde dégustée avec les verres de vin blanc qui vont avec, un début d'après-midi avachi dans le canapé à me goinfrer de "sarments du médoc" au chocolat à la menthe, qui ont été sournoisement posés sur la table de salon (miam !) , un beau programme sportif... à la télé : pas trop envie de bouger !!!


Une vive discussion entre moi et moi :

- Tu ne vas quand même pas passer l'après-midi à glander comme ça ?

- Et pourquoi pas, ça fait du bien de temps en temps.

- Non non, si te ne bouges pas, tu ne vas pas être bien et tu vas le regretter ce soir.

- Mais je suis bien là. Rien de prévu aujourd'hui, on peut en profiter. Et puis il fait trop moche dehors.

- Tu rigoles ? Ok, on a eu un temps pourri toute la semaine mais là c'est pas si mal.

- Justement, j'ai déjà bien marché hier matin malgré un froid de canard.

- Et alors, tu n'es pas fatigué là, t'es juste trop mou ! Et puis il faut que tu 'ailles brûler les calories que tu viens d'ingurgiter. D'ailleurs t'as pris du poids ces derniers temps !

- C'est normal, je stocke pour l'hiver.

-Oui mais là on dirait que t'a bouffé un ours. Aller aller on y va.

- Bon ok, mais cool alors.

- Promis ! Doucement et on va éviter les côtes. D'ailleurs je vais te mettre une playlist toute douce pour marcher. N'oublie pas ton casque audio.





Merci la petite voix !

Me voilà donc parti. Compte tenu de ma grosse motivation, j'ai choisi la forêt dont les chemins sont les plus plats. Une petite dizaine de minutes de voiture et j'y suis. Il était temps que je me décide : il est déjà 16h30 et je n'ai pas pris ma frontale, zut !


Je mets la musique : elle avait raison la petite voix, c'est vraiment sympa pour marcher cool. J'ai adoré marcher en compagnie d'Ayo (I'm walking). Mon objectif du jour : une marche en souplesse, tout en rondeur (je ne parle pas des miennes). Épaules et bassin relâchés pour accompagner le mouvement des bras et des jambes, amplitude des mouvements, bras loin derrière avec les bâtons. Je visualise le mouvement en marchant, finalement, je me sens super bien. En plus, certes l'ambiance est un peu maussade, mais il fait vraiment doux. Me voilà embarqué dans une marche cocooning sur les chemins forestiers, que j'enchaîne sans préméditation.


Plus j'avance, plus je me sens bien. La musique me plonge dans un état de bien-être intérieur, le paysage forestier et les grands chemins couverts de feuilles mortes on en effet apaisant. Le bruit des bâtons assourdi par les feuilles, l'environnement feutré dans lequel j'évolue, confèrent une ambiance presque magique à ma sortie. J'augmente au maximum l'amplitude de mes mouvements, je me laisse entraîner par la cadence des chansons (deux ou trois pas par temps quand je tempo est vraiment très lent), je suis sur un petit nuage.

Le jour commence à décliner. Presque tous les chemins se ressemblent dans cette forêt. Je ne sais pas toujours exactement sur lequel je marche mais aucune inquiétude, j'ai toujours en tête la direction générale. J'arrive à une croisée de chemins que je reconnais, je suis déjà sur la route du retour. Je regarde ma montre : 8 km parcourus. Je n'ai pas envie de rentrer tout de suite, je me sens trop bien. Je repars donc pour une boucle supplémentaire en évitant le sentier qui me ramènerait au départ. Chouette, quelques kilomètres de pur bonheur en bonus. Mais la nuit est en train de tomber pour de bon. Restons prudent, le ciel est plombé je ne verrai bientôt plus rien. La boucle ne sera donc pas sera pas aussi longue que je le voudrais, dommage je me contenterai finalement d'un petit 11 km de plaisir.


La bonne surprise

Ma petite voix m'a convaincu de partir pour une sortie cool, finalement un beau moment "cocooning dans la tête" tout en ressentant des superbes sensations. Je viens de vivre grâce à elle une heure ½ de bien-être incomparable à celui que j'aurais connu en restant dans mon canapé. Aucune ambition de performance ni envie de marcher vite aujourd'hui, mais j'aurai quand même bouclé cette sortie à près de 7 km/h de moyenne. Je ne m'en suis pas rendu compte. En repensant à mon analyse "TONIQUE vs RELACHE", j'étais plutôt dans le "registre très relâché" aujourd'hui. Pas la peine de se faire mal pour bien avancer !


J'ai le temps de voir en rentrant la fin du match de rugby La Rochelle/Glasgow. Belle victoire, sur les écossais et sur ma flemmardise !!!





Posts récents

Voir tout

留言


bottom of page