top of page

COVID, chance et malchance

Le virus a eu la mauvaise idée de se mettre sur mon chemin (ou l'inverse !?). Coup de malchance pour moi je ne l'ai pas évité. Coup de chance j'en suis venu rapidement à bout : il ne faut pas crier victoire trop tôt mais je suis en passe de le battre à plate couture.

Chance ou malchance ? Peut-être mais "pas que" …


Eh non ça n'arrive pas qu'aux autres. J'y ai eu droit comme beaucoup de monde. Cela m'a valu une expérience finalement intéressante et l'occasion de vérifier par moi-même que la bête n'est pas sympa du tout (voir Performance nullissime mais fier de moi). Fort heureusement, après deux ou trois jours dans le cirage, j'ai vite repris le dessus en échappant aussi à la grosse fatigue qui se prolonge bien souvent après l'épreuve.


Malchance

La vie nous réserve son lot de difficultés, parfois de drames, auxquels on ne peut rien. On n'a rien demandé à personne, rien fait pour, mais ça arrive. Certes il y a parfois des causes qu'on aurait pu éviter, c'est parfois aussi "la faute à pas de chance" : se trouver au mauvais endroit au moment. Ma rencontre avec la sale bête relève un peu des deux. Je n'ai participé à aucun rassemblement ces derniers jours qui aurait augmenté la probabilité de l'attraper. Elle m'a donc probablement tout bêtement sauté dessus pendant que je faisais mes courses au supermarché. Le port d'un masque m'en aurait peut-être protégé mais il est vrai que malgré les recommandations face au regain de vigueur de l'épidémie, je suis resté confiant dans mes chances de passer au travers. Perdu sur ce coup-là !


Chance

J'ai la chance d'avoir souffert d'une forme atténuée de la maladie et surtout qu'elle ne s'éternise pas. Chance ? Là je ne suis pas sûr du tout : je suppose que j'ai mis les statistiques de mon côté. C'est prouvé, une activité physique régulière, qui plus est au grand air avec la marche nordique, contribue au renforcement des défenses immunitaires. Ce n'est pas une assurance tous risques pour autant (la preuve !) mais une meilleure capacité à lutter contre le virus contribue à atténuer ses effets et probablement à le mettre plus rapidement KO. Peut-être un peu une question de mental aussi : non non un viking dur au mal ne va pas se laisser abattre par ce minus.

Un "schéma vaccinal" complet. Là non plus il ne garantit pas l'immunité totale, on le sait bien, mais il contribue probablement à atténuer la capacité de nuisance de la salle bête (et la saturation des services hospitaliers). Peut-être avec le deuxième rappel, que je n'avais pas encore fait, l'aurais-je évité ? Avec des si !...


Renouer avec les belles sensations nordiques

J'ai donc eu la chance (provoquée ou non) de pouvoir reprendre mes bâtons dans de bonnes conditions une semaine après les premiers symptômes. Quel plaisir de retrouver d'agréables sensations en marchant, ce n'en est que meilleur. La nature en parait encore plus belle, l'air pur dans les poumons plus vivifiant. J'ai le sentiment qu'il contribue à nettoyer définitivement tout ça. Évidemment, pas question de monter dans les tours, juste profiter à fond du moment présent, trop heureux qu'il soit déjà là.


Renouer avec de belles rencontres nordiques

Administrativement et "sécuritairement" parlant, le schéma vaccinal complet m'a permis de sortir de ma période d'isolement 7 jours après l'apparition des premiers symptômes. Chouette : pile-poil pour participer à la séance de Nordic Yoga que j'avais -enfin- programmée avec Carine Buteler (MYsportnature) à la base de loisir de Jumièges.

Quel bonheur : le seul homme dans un groupe de Nordic Yogini motivées ; la douceur et le soleil au rendez-vous pour illuminer cette magnifique séance automnale et le superbe parcours forestier ; des aigrettes qui nous observent et des oies sauvages qui viennent amerrir pendant la séance de méditation face au lac pour clore la séance.


Ça c'est de la chance ! Il suffit d'être au bon endroit au bon moment… et dans les bonnes conditions pour vivre un moment magique. Ça se provoque.

Posts récents

Voir tout

コメント


bottom of page