top of page

Marche nordique ou marche bâtons ?

La marche nordique c’est bon pour la santé… OUI MAIS…

Tous les experts et la "littérature" sur le sujet s’accordent pour affirmer que la marche nordique est une source de bienfaits pour la condition physique. Selon les chiffres annoncés elle mobilise plus de 80 à 90 % des muscles. C’est une réalité que constatent les marcheuses et marcheurs nordiques au quotidien, bienfaits d’ailleurs pour le corps et pour l’esprit. Voir l'article Une activité tous bénéfices. Oui mais attention aux contrefaçons !

 

De la marche nordique, vraiment !

Force est de constater que beaucoup de pratiquants pensant faire de la marche nordique font en réalité de la "marche bâtons", même en ayant investi dans les bâtons "qui vont bien". La différence ? Ce n’est pas une question de vitesse ni d’engagement physique mais de technique. Seule une technique adaptée et une véritable mise à contribution des bâtons pour se propulser participe au renforcement musculaire du haut du corps et à un allègement des articulations du bas, tout en sollicitant le système cardio vasculaire de façon plus importante.

 



Deux pratiques visuellement bien différentes

D’un côté des marcheurs qui évoluent plus ou moins vite, plus ou moins droits, souvent avec les bâtons posés verticalement, coudes pliés devant, une amplitude réduite tant au niveau des bras que des jambes.

De l’autre, des marcheurs qui évoluent plus ou moins vite eux aussi. Mais dans une attitude d’auto-allongement et un alignement du corps, légèrement orienté vers l’avant. Les bâtons, qui viennent se planter entre les pieds, sont posés en biais vers l’arrière de façon à contribuer efficacement à la poussée. L’amplitude des bras est importante dans un mouvement de balancier qui part de l’épaule et non du coude, qui ne se plie pas. La main tient fermement le bâton à l’avant, à la hauteur du nombril et le lâche complétement en passant à l’arrière au-delà du fessier. L’effet de propulsion grâce à la poussée sur le bâton qui entraine le corps vers l’avant est bien visible. L’amplitude se constate aussi au niveau des jambes, avec une pose du pied plus loin devant, par le talon, un déroulé complet et une poussée finale tonique grâce aux orteils. Au final, à cadence (nombre de pas par minute) identique, le marcheur nordique se déplace plus vite compte tenu d’une amplitude nettement accrue, dans un mouvement fluide et harmonieux.

 

Chacun sa pratique

Il n’est pas question ici de porter un jugement de valeur. Dans une pratique loisir et  bien-être, la marche bâtons est déjà un bon moyen pour bouger et contribuer au maintien de son état de forme. Comme en marche nordique, les sorties en nature, la convivialité d’un groupe, participent largement à se sentir bien dans son corps et dans sa tête. Tout comme en randonnée, peut-être à une intensité un peu plus élevée !? Peu importe alors la technique… mais il ne faut pas dans ce cas espérer profiter de toutes les "promesses" vantées pour la marche nordique.

C’est différent en compétition. Là il est fondamental de marcher réellement nordique en respectant la technique imposée par le règlement. A défaut, ce sont des pénalités qui tombent dans les compétitions officielles du Marche Nordique Tour. Dans les autres, on s’expose aux remontrances des concurrents et à sa « conscience sportive ». Eh oui, on peut parfaitement monter sur un podium en marchant très vite (voire en trottinant), sans respecter les règles de la marche nordique. Cela s'appelle tricher.


Passer de la marche bâton à la marche nordique

Objectivement, ce n’est pas facile et même peut-être impossible si on n’est pas correctement accompagné. Non pas que la technique de marche nordique soit réellement compliquée, mais elle nécessite de maitriser différents points de détail (un sport holistique !).  Alors que débuter tout de suite avec une bonne technique est facilement accessible, il est plus compliqué de se débarrasser de ses habitudes pour passer à une nouvelle pratique, j’en ai fait l’expérience.

Mais oui c’est possible, sous quelques conditions : en avoir envie, être à l’écoute des conseils et de ses sensations, se concentrer sur un point de technique à la fois et surtout persévérer : pratiquer, pratiquer, pratiquer… en conscience ! Voir l'article Marcher nordique en pleine conscience.

Quel plaisir alors de constater les progrès, les uns après les autres, de ressentir les sensations procurées par une "vraie marche nordique".  Même si cela peut se concrétiser par quelques courbatures au début, on entre alors dans une dynamique de bienfaits physiques et mentaux accrus.


Pour s'initier et progresser

Une fois l'envie de le faire réellement acquise, il est indispensable d'être accompagné.

Pour celles et ceux qui marchent déjà "bâtons" dans un club avec un coach compétent, demandez lui de poser un regard critique sur votre pratique, définir vos marges de progrès et vous aider à vous perfectionner. Il en sera probablement heureux, même si cela peut lui demander beaucoup de travail.

A défaut, essayez si possible de trouver un club en veillant à ce qu'il propose une activité centrée, au moins partiellement, sur le travail technique avec un coach compétent et pédagogue.

Une autre très bonne solution est de participer à un ou plusieurs stages organisé par des professionnels. Une pratique intensive bien encadrée vous donnera les bases essentielles, qu'il s'agira de mettre en application dès le retour pour ancrer la bonne pratique.

Le recours à des vidéos en ligne est aussi un complément intéressant pour prendre conscience du bon geste, découvrir et pratiquer des éducatifs très utiles.

Le site pratique-marche-nordique est à cet égard une mine d'information, par exemple pour trouver des stages de qualité ou encore participer à des master class par visio, en direct ou en replay, avec des experts reconnus.


 

Posts récents

Voir tout

Bienveillance et exigence

En marche nordique, vous seriez plutôt du genre "à cheval" sur la qualité du geste, attentif à vos stats de sorties et l'analyse scientifique de leurs paramètres, à la recherche de la performance ou …

Comments


bottom of page