top of page

Points de vigilance pour bien marcher nordique

Dernière mise à jour : 19 févr.

La technique de marche nordique est vraiment simple à mettre en œuvre, chaque élément de la gestuelle pris isolement. Ce qui en fait la complexité, c’est le fait de devoir tout appliquer : trop de choses à penser en même temps ! (Le propre d'une activité "holistique"). La seule solution est donc de ne plus avoir à y penser, et pour cela faire en sorte que la pratique devienne naturelle, spontanée, comme dans la plupart les activités finalement.

 

Deux phases pour « tendre vers » une pratique parfaite :


Avec mon amie Isabelle Verdier (pratique-marche-nordique.fr) nous tâchons ici d'être vigilants, bien conscients qu'il y a encore et toujours de la marge de progrès.


L’apprentissage


On ne s’improvise pas marcheur nordique. Il est indispensable d’acquérir les bases, de préférence avec un coach qui saura inculquer les fondamentaux, identifier les imperfections et donner les clés pour les corriger avec bienveillance mais exigence. Plus vite on adopte la bonne technique, moins on aura à lutter pour se débarrasser des mauvaises habitudes prises.

 

Répéter les gammes


Pendant la période d’apprentissage :


Seul un travail répétitif sur chacun des éléments techniques, avec un effort de concentration sur le bon geste, permettra de passer d’un état "réfléchi" à un état "spontané". Cela peut aller très vite chez certain(e)s, ou pour certains élément de la gestuelle, cela peut parfois prendre beaucoup de temps.

Seule solution : persévérer !


Ce "tuto audio" à écouter en marchant a pour but de passer en revue l’essentiel des éléments à travailler.

A télécharger à ce lien :





Mon premier "tuto technique", qui remonte à la période de confinement  COVID, reste aussi d'actualité. Mais hé oui, j’ai persévéré depuis.

A télécharger pour varier les plaisirs avec un fond musical radicalement différent, mais tout aussi rétro : TA technique marche nordique

 



Ensuite, quand les bases sont acquises


Ce n’est pas gagné pour autant ! Certes on peut enfin se laisser aller à admirer le paysage ou "lâcher les chevaux" pour marcher plus vite, mais la dégradation du geste arrive très vite. Il est alors nécessaire de se recentrer sur sa pratique si on veut qu’elle reste "propre".

Finalement, c’est comme le pianiste virtuose qui répète inlassablement ses gammes. Même sans être un virtuose de la marche nordique répéter ses gammes, encore et toujours, est indispensable.

 

Lâcher prise et retour aux fondamentaux

Bien évidemment, on doit s’autoriser des moments de lâcher prise, l’important reste finalement de se faire plaisir tout en se faisant du bien. Laisser vagabonder son esprit, profiter simplement des paysages, du moment présent, de ses sensations, de la convivialité d'un groupe, bref du bien-être procuré par une belle sortie, c'est ça aussi la marche nordique. Mais pour conserver les acquis il est bon, de temps en temps, de faire ponctuellement le point sur les différents éléments de sa pratique, en tâchant de les visualiser. Soit un passage en revue complet "au scanner", point par point, soit plus facilement, retour à la concentration sur un ou deux éléments seulement lors d'une sortie, en particulier ceux qu'on maîtrise le moins bien naturellement. Pour cela, il suffit de s'interroger sur chacun (ou l'un ou l'autre) des points récapitulés dans le visuel de cet article.


Où en suis-je :


  • De ma posture ?

  • De ma respiration ?

  • Du déroulé de mes pieds ?

  • Du balancier de mes bras, l'avancée de mes épaules, l'ouverture de mes mains, la position de mes bâtons ?

  • De l'amplitude et de la synchronisation de mes mouvements ?

  • De la propulsion avec mes bâtons et la fluidité de mes mouvements ?


Hé oui, beaucoup de choses à penser, mais une à la fois !!!


 

 

 

 

 

 

Posts récents

Voir tout

1 Comment


Yesss Nordic Pat. On est tout à fait d'accord, ça s'appelle avoir une belle gestuelle👍😀👍

Bravo Isabelle Verdier 🫶

Like
bottom of page